Il faut punir

Il faut punir les joggeurs, les marcheurs, les cyclistes, les promeneurs qui ont ramené le virus de leurs escapades. Mais surtout pas ceux, qui pour leur plaisir ou leur business, voyagent au bout du monde. On me rétorquera que maintenant que le mal est fait il fallait mettre en œuvre la seule mesure de ralentir la diffusion du virus : le confinement strict. Mais alors pourquoi pas une fermeture de TOUT, avec distribution de rations par des militaires protégés de masques et combinaisons ? Les clients dans les supermarchés touchent les emballages, les produits frais, les légumes – impossible d’empêcher cela – et sans parler du danger que courent la plupart des caissières.

On me traitera d’égoïste qui voudrait continuer à me balader alors que des millions sont enfermés dans leurs appartements. Mais habituellement pour moi, pas de Seychelles, de Baléares, de Marrakech ou autres destinations paradisiaques : le fond de mon jardin et un rayon de quelques kilomètres – zone pleine de virus.

Je vais terminer en vous parlant quelques instants de moi. Quand je sors marcher ou trottiner, depuis que j’ai repris l’exercice physique il y a un peu plus d’un an, cela me demande toujours un gros effort, et c’est le moral, mon moteur. Bravo ! Les anti-sport ont gagné. Ils ont réussi à me briser. Car ma santé, ils s’en foutent.

6 réflexions sur « Il faut punir »

    1. Joke Auteur de l’article

      Nous n’avons pas de chien. Les décisions du gouvernement c’est autoriser la promenade des chiens. Quand je sors courir ou marcher plus le temps passe, plus je vais loin moins mal c’est. Donc pour moi c’est impossible sauf à risquer une amende. Car les gendarmes sont des gens courageux. Plus agréable de contrôler les gens dans la nature que dans les cités. Alors !
      Quant à LA maladie, tout ce que j’ai entendu m’a conduit à m’en f… Tu vous, j’ai tout à fait le moral sur ce point. Mais ça devient invivable, alors je reste dans mon coin.
      Santé à vous trois !

      Répondre
      1. Nounou de Phiphi

        Invivable, je suis d’accord … ce que j’y ai gagné c’est que GM met les infos au minimun et qu’est-ce que j’apprécie .. je suis perso dans le même état d’esprit qu’avant mon opération quand c’était un cancer lourd et urgent à opérer ……. et GM dans le même état d’esprit qu’alors quand il me tratait d’inconsciente qui faisait un déni ………alors comme il stresse un max, persuadé que si il attrape il est foutu , obligée de faire attention …

        Santé à vous deux, surtout garder le moral

      2. Joke Auteur de l’article

        Le gouvernement, et les « soignants », s’adressent à tout le monde en même temps – et il n’est pas possible de faire autrement. Or le même discours n’a pas le même effet sur chacun.La solution serait, selon moi, d’être sobre. Mais tout ce beau monde a choisi de « broder ». Je n’écoute plus et ne veut plus entendre. Je jette le bébé avec l’eau du bain. Mais je ne suis pas un surhomme.
        Trop d’infos tue l’info.
        Et les (prétendus) experts ne sont pas du tout d’accord eux. Lesquels nos dirigeants ont ils choisis de suivre ?

      3. Nounou de Phiphi

        et que je n’y croyais pas au cancer n disant que de toute façon si c’en était un, je ferais face …..

      4. Joke Auteur de l’article

        Philippe Frémeaux, éditorialiste ALTERNATIVES ECONOMIQUES,sur sa page Facebook :
        « Qu’on me comprenne bien,:je suis tout à fait d’accord pour interdire la plage de Deauville ou de Cannes, mais ici, compte tenu du climat et de la distance de la capitale, la plage est déserte même sans aucune interdiction sauf lors des grands marées où la région déboule pour la pêche à pied (et là, il faut l’interdire). Je suis tout à fait d’accord sur la nécessité de confinement et je le prêche autour de moi tout en le respectant strictement et en minimisant au maximum mes interactions (à distance) quasiment nulles sauf ravitaillement indispensable. Ce qui me désole, c’est de constater l’incapacité de nos gouvernants à appliquer des règles strictes, générales certes, mais en prévoyant une flexibilité dans leur application selon les circonstances particulières. Ensuite, le vrai problème est que le confinement n’est pas non plus strictement tenable quand vous vivez en ville avec des enfants dans un petit appartement. Au lieu de balancer des interdictions générales et des menace d’amende, mieux vaudrait expliquer ce qui est possible : sortir avec les enfants une demi-heure en veillant à ne rencontrer personne à moins de trois mètres ne pose pas de risques majeurs en faisant attention aux poignées de porte, etc… et en lavant les mains de tout le monde systématiquement en permanence. D’autant que dans le même temps, on doit tous aller au boulot pour sauver l’économie française. Donc, j’ai tout de même l’impression qu’il y a un côté retour de la morale de l’effort qui sent bon la vieille France et un autoritarisme qui reflète l’incapacité du pouvoir à réagir efficacement (toujours pénurie de tests et de masques), et son impréparation manifeste. Les principaux clusters sont tout de même l’Oise (sans doute liée aux militaires non testés au retour de Wuhan), le Haut-Rhin grâce aux évangélistes, et…. l’Assemblée nationale et le gouvernement .! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *