Archives de catégorie : Non classé

HT

Bon, j’arrive jusqu’à aujourd’hui à faire mes 8 kilomètres de marche tous les jours – j’essaye de moins en moins souvent de trottiner et mon genou droit se bloque de plus en plus souvent. Mais, comme dit la Maîtresse de Frimousse : « Pense à celles et ceux qui sont en fauteuil roulant ! »

Pour son anniversaire, la Maîtresse de Frimousse a eu droit à un home-training. Plus d’excuses pour ne pas rouler quand il fait froid ou qu’il pleut. Aucun danger de se casser des côtes ! Elle n’est toujours pas remontée sur son vélo pour parcourir les routes de par-ici – elle attend que le temps devienne plus clément. Par contre elle a recommencé à courir dans la montagne au-dessus de chez nous.

Réparé !

Le vélo de la Maîtresse de Frimousse est réparé. Et ses côtes cassées aussi. Y’a plus qu’à ! Pour ma part depuis plusieurs semaines un problème de sciatique. « Faut continuer à marcher, » dit mon kiné. Alors, je marche. Mon fils et mon petit-fils font du sport, eux. Des dizaines de kilomètres de ski de fond, de ski, de vélo, de course, des milliers de mètres de dénivelé à ski de randonnée pour Elouan – samedi un de ses copains a fait 170 km à vélo dans le froid (départ 7 heures du matin) et en montagne ! Ce qu’il y a de bien c’est qu’ils suivent leurs activités sur STRAVA (1) et s’encouragent mutuellement.

Ce matin, au bord du Lac j’ai vu un cygne qui préparait son nid…

(1) STRAVA ? Je suis prêt à expliquer si quelqu’un en fait la demande.

22 février

Ce matin, pendant que je faisais mon tour, j’ai vu les baigneuses faire trempette dans le Lac. Courageuses ! Cette après-midi, pour la première fois depuis son accident du 21 octobre, la Maîtresse de Frimousse va faire un tour sur la piste cyclable avec Steph et son fils….

Février

La Maîtresse de Frimousse a pu reprendre la course et le ski de fond. Retour à la normale. Pour le vélo… faudra attendre qu’il soit remis en état, et qu’il frasse plus chaud. Les autres sportifs de la famille et de nos amis font leurs sports. Depuis le début de l’année j’essaie de marcher tous les jours 8km. Et pour le moment j’y arrive. Il y a des courageuses – ce sont principalement des femmes – qui se baignent dans le Lac plusieurs fois par semaine. Et en particulier une Américaine et une Anglaise. L’Américaine a créé le club Hell’eau du Lac. Température de l’eau ? L’autre jour : 5.5°C.

1501 & 2464

Je ne pense pas que beaucoup regretteront 2020. Nous non plus. L’accident de la Maîtresse de Frimousse sur son vélo, les confinements qui ont compromis notre liberté de mouvement… Mais nous sommes toujours en vie et la Maîtresse de Frimousse a réussi à courir/marcher 1501 km, et moi 2464. En ce qui me concerne, je serais très surpris si je pouvais le faire en 2021 ! Je vieillis, n’est-ce pas?

30 décembre

Quand elle lit les activités d’Elouan, Christophe, Kerrian et Steph sur Strava, le Maîtresse de Frimousse enrage ! Très bonne neige en ce moment… Alors elle se contente de marcher avec moi, entre 6 et 11 km. Elle aura atteint demain 1500km de course/marche depuis le 1er janvier. Elle prend beaucoup de photos.

29 nov.

Depuis ce matin nous avons le droit, sans risquer une amende de 135€, de nous promener trois heures dans un rayon de vingt kilomètres autour de chez nous. C’est largement suffisant pour marcher, courir ou faire du vélo. Ça ne change rien pour la Maîtresse de Frimousse car si elle allait marcher au bord du Lac elle devrait… monter dans la voiture, encaisser les grosses secousses des ralentisseurs – ses côtes adorent ! – et redescendre de la voiture. Alors, ce matin, même parcours qu’avant ! J’avais décidé de marcher avec elle puis d’aller faire quelques kilomètres de plat au bord du Lac mais des craquements dans mon genou droit et une grande lassitude m’en ont découragé. Évidemment les ex-covid Elouan et Christophe se lâchent !

Des nouvelles des sportifs

Trois semaines exactement aujourd’hui que la Maîtresse de Frimousse a eu son accident de vélo. On lui a dit 3 ou 4 semaines difficiles… hum… Elle n’arrive toujours pas à dormir dans un lit – elle dort sur un fauteuil. Imaginez le confort ! Christophe télé travaille. Il a repris le sport mais, heureusement, doucement – course, marche, VTT dans la campagne autour de chez eux, près de Rumilly. Doucement aussi pour Elouan – même sports plus le vélo sur son home-trainer. J’ai eu peur hier car il était convoqué à la fac pour faire du… rugby ! Heureusement les profs ont été sensés et ont fait cross-fit à la place. Leur Covid à tous les deux semble terminé.

Octobre est terminé

Le mercredi 21 octobre la Maîtresse de Frimousse, surprise par une auto qui montait en face, a fait un soleil avec son vélo dans une descente raide. L’après-midi, la soirée, la nuit et la moitié de la matinée du jeudi aux urgences. Trois côtes de cassées. Et depuis elle passe ses nuits sur un fauteuil car impossible de se coucher dans le lit… Il y a dix jours aussi, mon fils, qui adore le chocolat, sefaisait plus la différence entre le chocolat blanc et le chocolat noir et il aurait pu boire un berre de Pulco comme si c’était de l’eau. Le médecin : Covid ! Se faire tester c’est la galère ici, même avec une ordonnance. Quant au résultat il faut beaucoup attendre. Il était positif. Maintenant il va mieux et va peut-être reprndre le travail mardi. Elouan, le sportif qui fait STAPS à la fac du Bourget du Lac est positif. Il n’a pas encore récupérer le goût. Le petit frère est négatif et il va pouvoir retrouver le lycée demain – étant cas contact il avait peur de ne pas vouloir mais il était décidé à aller au lycée. La maman a été testée négative mais étant directrice d’école elle n’est pas sûre d’avoir le droit d’être dans sa classe demain.

Vous voyez que tout va bien ou presque. Y’a pire ! J’ai repris mes marches du Grand Enfermement. Évidemment ça monte et ça descend, contrairement au bord du Lac, mais le Monsieur qui sait tout sur tout a décidé pour moi, et pour mon bien, dans son bureau parisien.

Automne

Comme Sandra notre amie canadienne nous rencontrons des chats et des chiens sur nos parcours de course ou de marche. On ne se sent jamais seul. Nous connaissons les noms de quelques-uns, nous connaîtrons les noms de certains autres, et, pour certains, nous ne saurons jamais comment ils s’appellent. Certains Maîtres sont sympas, d’autres indifférents, d’autres encore grincheux.

Pour ma part 1863 km à la date d’aujourd’hui depuis le 1er janvier soit une moyenne de 6,67 km/jour. Mes genoux tiennent et, curieusement, je me sens très très fatigué lorsque je ne suis pas en train de marcher – la nuit, en particulier.